17 février 2007

Edito de Michel Noblecourt (Midi Libre)

midilibre"Le procès qui débute aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris n'aurait jamais dû avoir lieu. "Charlie Hebdo" est poursuivi par l'Union des organisations islamiques de France et la Grande Mosquée de Paris pour avoir publié, en février 2006, des caricatures déjà éditées dans un journal danois et mettant en scène le prophète Mahomet. Franchement, les caricatures au coeur de la polémique n'étaient pas très drôles, voire de mauvais goût. Mais les publier, comme Charlie Hebdo, qui avait rajouté des dessins de son cru, et d'autres, était un acte de liberté. N'en déplaise à 79 % des Français qui, selon un sondage TNS-Sofres pour Le Pèlerin, jugent "inacceptable" de se moquer publiquement d'une religion, le droit à l'impertinence, dans un pays qui défend la laïcité et les droits de l'Homme, peut s'exercer aussi à l'égard des religions. Les seules bornes à l'exercice de cette liberté sont celles de l'incitation à la haine, à la discrimination à l'égard des croyants en une religion ou tout propos qui blesserait les consciences. Tel n'était pas le cas avec ces dessins de Mahomet. Ce procès n'aurait jamais dû avoir lieu au pays de Voltaire, lui qui enseignait: 'Je ne suis absolument pas d'accord avec vous, mais je me battrai pour que vous puissiez vous exprimer. Une attitude qu'on appelle aussi tolérance'."


Source : site de Prochoix dirigée par Caroline Fourest et Fiammetta Venner

Posté par charliehebdo à - - Permalien [#]