saphirnews

Sur Saphirnews, on peut lire :

"Car un des problèmes qui affectent les musulmans de France est leur absence de parole médiatique. (..) Nous n'avons aucun journal, aucune revue. Pas d'hebdo, pas de mensuel, pas même un petit trimestriel capable de nous faire participer dignement en citoyens responsables, aux débats qui nous concernent. L'équipe de Charlie le sait. Ils peuvent donc se moquer à loisir. Et ils se moquent bien. Bien méchamment, souvent inutilement. Au point que dans leur élan, ils ne prennent plus les précautions d'usage. C'est bien ce qui leur vaut le présent procès.

(...)

En reprenant textuellement les caricatures du Jyllands Posten, Philippe Val et son équipe savaient ce qu'ils faisaient. L'édito du numéro ne laisse aucun doute sur leurs intentions. Le fait est que d'autres journaux français, qui tiennent à la « liberté d'expression » autant que Charlie Hebdo, se sont gardés de recopier certaines caricatures danoises.

Le fait est aussi que, bien avant cette affaire de caricatures danoises, les musulmans de France se sentent déjà suffisamment caricaturés même par des journaux sérieux. Nous nous sommes faits une raison. Et nous n'incriminons pas le geste de Charlie Hebdo même s'il nous déprécie un peu plus. Ils ont le droit de nous caricaturer. C'est pourquoi, dans le procès en cours, l'accusation ne porte pas sur tous les dessins publiés par l'hebdomadaire. L'accusation ne porte que sur les dessins intellectuellement vilains, ceux-là qui sont contraires à l'éthique républicaine parce qu'ils colportent des amalgames hideux sur un groupe de citoyens en raison de leur religion.

(...)

Il ne s'agit donc pas du procès d'un journal en langue française, contre une religion mondiale et universelle. Ce procès pose clairement un débat de citoyens. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) est une institution mal née en raison de la médiocrité du leadership musulman en France. Si le CFCM avait été à l'image des musulmans de France, il n'y aurait pas que des organisations musulmanes pour porter plainte contre Charlie Hebdo. Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) l'a envisagé avant de se rétracter. Ce n'est donc pas au nom du Prophète que le Cheikh Dalil Boubakeur porte cette affaire devant les juges. Mais au nom des valeurs de la République qui réfutent toute incitation discriminatoire sur la base de l'appartenance religieuse.

(...)

Philippe Val et Charlie Hebdo peuvent-ils nous parler de valeurs et se gausser d'intégrité dans leur respect de la liberté d'expression ? Comment peuvent-ils aujourd'hui fièrement s'afficher avec le soutien de M. Sarkozy quand nous savons les conditions dans lesquelles les éditions First ont dû surseoir à la publication d'une biographie du couple Sarkozy ? Peut-on à la fois brandir le soutien d'un ministre qui passe pour un censeur et se poser en défenseur de « la liberté d'expression »? De toute évidence, Philippe Val et Charlie Hebdo nous prennent vraiment pour des cons. "

http://www.saphirnews.com/Charlie-Hebdo-nous-prend-pour-des-cons_a5946.html?preaction=nl&id=1103269&idnl=19075&


Note : lorsqu'on sait que le dessin de Cabu titrait "Mahomet débordé par les intégristes" et faisait dire à Mahomet "c'est dur d'être aimé par des cons", trouver sur un site islamiste un article titrant "Charlie Hebdo nous prend pour des cons" est à pleurer de rire. Les rédacteurs de Saphirnews n'ont d'ailleurs même pas dû s'en rendre compte tout prompts qu'ils sont à faire dans le discours victimaire. Oui Charlie Hebdo vous prends pour des cons messieurs les intégristes.