Les 7 et 8 février prochains CHARLIE HEBDO passe en procès à la suite de la plainte de trois organisations islamiques qui lui reprochent d'avoir "offensé" les musulmans en publiant les caricatures parues dans le journal danois Jillands-Posten, et en laissant Cabu se prendre pour Mahomet (Mahomet débordé par les intégristes s'écrie accablé: "C'est dur d'être aimé par des cons...")

Lieu: Palais de Justice de Paris (4 Bd. du Palais, 75001. Paris. M° Cité) 17 eme chambre correctionnelle (la chambre des libertés, notamment de la liberté de la presse).

Risque: transformer les lois anti racistes en lois anti blasphème.

Parmi les avocats des plaignants (à savoir La Mosquée de Paris avec son recteur Dalil Boubakeur, L'UOIF qui distille l'islam fondamentaliste à tendance intégriste un peu partout dans le monde,la Ligue islamique mondiale fondée depuis l'Arabie Saoudite qui diffuse l'islam Saoudien wahhabite, dispose de bureaux partout ) Mes Szpinner (qui est aussi l'avocat de Chirac), Christophe Bigot, et Chems-Eddine Hafiz (pressenti pour être le prochain recteur succédant à Dalil Boubakeur)

Renseignements donnés par Fiametta Venner in Charlie Hebdo numéro 763 du 31 janvier 2007.

Catherine Deudon